Coronavirus : la vie des personnes autistes sous confinement

France 3

Le 2 avril est classé comme la journée mondiale de l'autisme. En ces temps de confinement, comment se passe la vie des familles dont l'un des membres est en situation de handicap ?

Cela fait deux semaines qu'Aymeric Godard est à son domicile de Besançon (Doubs). Habituellement, ce jeune garçon autiste de 16 ans partage son temps entre son collègue et son unité d'accueil spécialisée. Cependant, avec le confinement lié au Covid-19, ses parents ont pris le relais. "Je suis là tous les matins et mes horaires me le permettent. À partir de cette semaine, nous ne travaillons que trois jours par semaine, ma femme et moi", indique Hubert, le père d'Aymeric Godard.

Des équipes éducatives toujours présentes

Continuer à guider, travailler et stimuler Aymeric, c'est le défi quotidien de ses parents. Les équipes éducatives et scolaires de leurs fils sont très présentes pour les aider. "Pendant le confinement, on poursuit tout ce que l'unité éducative nous enseigne. On essaie de travailler en autonomie le plus possible", explique Myriam, la mère d'Aymeric Godard.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne