Coronavirus : Pékin ferme toutes ses écoles et appelle les habitants à ne pas quitter la ville

Des écoliers assistent à un cours, le 8 juin 2020, à Pékin (Chine).
Des écoliers assistent à un cours, le 8 juin 2020, à Pékin (Chine). (REN CHAO / XINHUA / AFP)

Les autorités chinoises ont estimé, mardi, que la situation était "extrêmement grave" dans la capitale du pays, après une centaine de nouvelles contaminations.

Pékin se reconfine un peu plus. La capitale chinoise a annoncé, mardi 16 juin, qu'elle relevait son niveau d'urgence en raison de la récente augmentation du nombre de cas de contaminations par le Covid-19 dans la ville. En conséquence, ses établissements scolaires et universitaires vont fermer à partir de mercredi et ses habitants sont priés de ne pas quitter Pékin.

La situation épidémique locale est "extrêmement grave", avait averti, plus tôt dans la journée, un porte-parole de la mairie. Le bilan au cours des cinq derniers jours dans la capitale chinoise est passé à 106 contaminations. Pékin est engagée dans "une course contre la montre" contre le nouveau coronavirus, a déclaré la mairie, qui a porté sa capacité quotidienne de dépistage à plus de 90 000 personnes par jour. 

La crainte d'une deuxième vague

Cinq marchés sont désormais fermés en tout ou partie, dont le gigantesque marché de gros de Xinfadi, l'un des plus grands d'Asie, où le virus a été repéré la semaine dernière. Au total, près d'une trentaine de zones résidentielles proches des marchés fermés ont été placées en quarantaine pour 14 jours, confinant des milliers d'habitants. Tous les sites sportifs et culturels, qui venaient de rouvrir leurs portes après plusieurs mois de fermeture, ont de nouveau fermé lundi.

Alors que ce regain épidémique suscite la crainte d'une "deuxième vague", l'Organisation mondiale de la santé a indiqué lundi suivre "de très près" la situation à Pékin et évoqué l'envoi possible d'experts supplémentaires dans les prochains jours.

Vous êtes à nouveau en ligne