Coronavirus : la sécheresse, autre problème des agriculteurs

FRANCE 3

S'il y a bien une chose qui échappe à toutes les règles du confinement, c'est bien le soleil. Les températures sont élevées pour la saison et les premiers signes de sécheresse commencent à arriver.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Quand il parcourt son exploitation de 180 hectares à Poisson (Saône-et-Loire), Jean-Marc Auduc ne peut que constater les effets du manque d'eau. Une parcelle, qui doit produire de l'herbe pour ses vaches, est bien vide cette année. "Il n'y a pas assez de marchandise. On devrait être avec au moins 40 centimètres d'herbe pour faire une récolte correcte. Aujourd'hui, ce n'est vraiment pas le cas", indique-t-il. Depuis plus d'un mois, aucune pluie. Les premiers effets de la sécheresse se font déjà sentir. "Dans une parcelle comme celle-ci, on devrait déjà être en train de semer le maïs. Quand on voit des conditions de démarrage comme cela, on se demande s'il faut semer ou non", déplore l'agriculteur.

30 hectares de prairies perdus

À Varenne-Saint-Germain (Saône-et-Loire), une autre exploitation est frappée par le soleil. À cette période, les 65 vaches de François Knug devraient brouter dans ses prairies. Ce ne sera pas le cas cette année. 30 hectares sont presque brûlés par la sécheresse. Ses vaches charolaises restent confinées, et épuisent le stock de fourrage de l'an passé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne