Coronavirus : la production d'ArcelorMittal reprend à Florange, les syndicats inquiets du "flou" de la direction

Employé d\'ArcelorMittal à l\'intérieur de l\'usine de Florange (Moselle).
Employé d'ArcelorMittal à l'intérieur de l'usine de Florange (Moselle). (CÉCILE SOULÉ / FRANCE-BLEU LORRAINE NORD)

Le travail doit reprendre progressivement ce merdredi 25 mars sur le site Arcelor-Mittal de Florange (Moselle) malgré l'opposition des représentants des salariés.

Les lignes de production de l'usine Arcelor-Mittal de Florange (Moselle) redémarrent ce mercredi 25 mars après une semaine d'interruption due à plusieurs cas de coronavirus parmi les salariés. Les syndicats dénoncent un passage en force de la direction, estimant que les mesures de précaution ne sont pas suffisantes.

>> Épidémie de coronavirus : les dernières informations dans notre direct

Consultés hier, les syndicats se sont majoritairement prononcé contre la reprise de l’activité, trop dangereuse selon eux. "Il est hors de question qu'on mette des salariés dans des situations où beaucoup plus de monde peut être contaminé", pointe Jérôme Baron, délégué CFDT, rappelant que le Grand Est "subit de plein fouet la crise du coronavirus".

Les femmes de ménage sont-elles habilitées à venir directement désinfecter l'outil de production ?Lionel Burriello, délégué CGTà franceinfo

C’est la CGT qui a fait fermer l’usine le 18 mars, en déposant une alerte pour danger grave et imminent. Selon son délégué Lionel Burriello, les mesures sanitaires présentées depuis par la direction ne garantissent pas d’avantage la protection des salariés : "Ils ont été extrêmement flous sur tout ce qui concerne les lieux de vie : réfectoire et vestiaire. On n'a eu aucune réponse par rapport à la normalisation de l'utilisation de l'eau de javel sur les poignées de porte".  

Un plan de sécurité validé par la médecine du travail

De son coté, Arcelor Mittal fait valoir que son plan de sécurité a été validé par la médecine du travail et que seul le secteur "emballage", où sont notamment fabriquées les conserves, va reprendre dans un premier temps.

Reprise chez ArcelorMittal à Florange, malgré le coronavirus : reportage d'Isabelle Raymond
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne