Coronavirus : La Poste réduit sa distribution du courrier pour "protéger la santé" de son personnel

Une factrice sur son vélo dans les rues de Valence (Drôme), le 19 mars 2020.
Une factrice sur son vélo dans les rues de Valence (Drôme), le 19 mars 2020. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS)

Le groupe adapte son organisation à l'évolution de la situation sanitaire. Le temps de travail des facteurs passe à quatre jours travaillés cette semaine, puis à trois jours à partir du 30 mars.

Pendant l'épidémie de coronavirus, votre facteur ne peut plus assurer ses tournées habituelles, six jours sur sept. Dans un communiqué publié mardi 24 mars, La Poste annonce qu'elle va adapter l'organisation de la distribution du courrier pour "protéger la santé des postiers".

>> Suivez les dernières infos sur le coronavirus dans notre direct

Le temps de travail des facteurs et des personnels dans les centres de tri va être progressivement réduit, mais "sans impact sur la rémunération". Ils vont travailler quatre jours la semaine du 23 au 28 mars, puis trois jours par semaine à partir du lundi 30 mars. Cette disposition est mise en place pour "respecter les recommandations de la médecine du travail".

"Limiter le plus possible l'exposition des agents"

Par ailleurs, dans les 1 600 bureaux de Poste, l'objectif est également de "limiter le plus possible l’exposition des agents". Des systèmes de rotation "des équipes un jour sur deux" vont ainsi être mis en place. 

Quant aux services de proximité (portage de repas aux seniors, portage de médicaments, portage de produits nécessaires aux personnels soignants...), ils sont maintenus. Ils seront assurés par des agents dédiés, travaillant également à temps partiel sur leur cycle de travail.

La Poste rappelle que les déplacements en bureaux ne doivent être faits que s'ils sont strictement nécessaires. De nombreuses opérations peuvent ainsi être faites à distance. Les clients peuvent être accompagnés par téléphone ou via les sites et applications numériques de La Poste et de La Banque Postale.

Vous êtes à nouveau en ligne