Coronavirus : La Poste obligée d'assouplir son confinement à cause des allocations sociales

France 2

Cinq millions de bénéficiaires de différentes allocations sociales ont l'habitude de les percevoir chaque mois au guichet des bureaux de poste. Face au confinement, la direction de l'entreprise publique est contrainte de rappeler des employés.

Avec la diffusion de plus en plus importante du Covid-19 et la mise en place du confinement, mardi 17 mars, La Poste avait revu à la baisse son activité, fermant jusqu'à 80% de ses agences sur l'ensemble du territoire. Mais alors que se terminait le mois de mars et que débutait celui d'avril, l'entreprise publique a été contrainte de revoir son plan. En effet, tous les mois, cinq millions de personnes ont l'habitude de retirer divers versements d'allocations sociales en liquide directement aux guichets de la Banque postale. 

"Le bureau est dédié aux retraits d'argent"

La direction a fait le choix de rappeler des employés pour rouvrir certaines agences, car devant les agences ouvertes, comme dans le 12e arrondissement de Paris, les files d'attente se multiplient. Sécurité renforcée à l'entrée, mesures barrières mises en place et des clients qui entrent au compte-goûte. "Il y a très peu de personnes dans le bureau. On a deux postes pour pouvoir les servir. Le bureau est dédié aux retraits d'argent", explique Romain Pinot, responsable des bureaux parisiens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne