Coronavirus : la piste de l'immunité croisée écartée

FRANCEINFO

Une nouvelle piste contre le coronavirus se fragilise, celle de l’immunité croisée, selon les chercheurs de l’Institut Pasteur, après une étude sur les enfants.

Chaque hiver, les enfants attrapent de nombreux rhumes et des scientifiques pensaient que ces rhumes les protégeaient du Covid-19. En réalité, le lien n'existe pas. Des chercheurs de l'Institut Pasteur ont étudié 775 enfants de 0 à 18 ans, séparés en trois groupes. Le premier avec une forme bénigne de Covid-19, le deuxième une forme grave et un troisième groupe d'enfants négatifs au test. Résultat : chez tous ces enfants, atteints du Covid-19 ou pas, on retrouve autant de coronavirus du rhume. Ces rhumes ne protègent donc pas du Covid-19.

Mystérieux virus

Autre enseignement de l'étude : le SARS-CoV2, le virus du Covid-19, risque de revenir chaque année. "Si SARS-CoV2 se comporte comme un coronavirus saisonnier, on peut s'attendre à ce que même quand l'état d'immunité vis-à-vis de SARS-CoV2 est important, ce virus continue à circuler dans la population", explique Marc Eloit, responsable du laboratoire Découverte de Pathogènes à l'Institut Pasteur. Le fait que les enfants contractent beaucoup moins souvent le Covid-19 que les adultes demeure donc un mystère.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne