Coronavirus : la gestion du porte-avions Charles-de-Gaulle pose question

FRANCEINFO

Avec 668 membres de l’équipage contaminés au coronavirus, la situation du porte-avions Charles-de-Gaulle interroge. Toutes les mesures de prévention ont-elles été respectées ?

C’est un dossier qui agite tous les services de l’armée française. Depuis plusieurs jours, le porte-avions Charles-de-Gaulle a été forcé de terminer prématurément sa mission et de rentrer à Toulon (Var). Au total, ce sont 668 membres de l’équipage qui se retrouvent contaminés au coronavirus. Un bilan qui pourrait s’alourdir, 30% des tests effectués n’ont pas encore livré leurs verdicts.

Deux enquêtes ouvertes

Pour lever le voile sur les raisons d’une contamination aussi massive, deux enquêtes ont été ouvertes par l’armée. La question est de savoir s’il y a eu des négligences à bord du porte-avions. Lors d’une escale à Brest (Finistère) entre le 13 et 16 mars, en plein week-end des élections municipales, les familles ne sont pas autorisées à monter mais les marins ont eu l’autorisation de débarquer. Parmi les autres dérives, un concert de rock aurait eu lieu à bord devant plusieurs centaines de membres de l’équipage.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne