Coronavirus : la folle course aux masques

FRANCEINFO

Pour se protéger d’une contamination au coronavirus, les Français se démènent pour réussir à se munir d’un masque. Des réseaux parallèles se créent.

C’est devenu un des objets les plus prisés du moment en France. Alors que l’épidémie de coronavirus continue de frapper le pays, la population cherche désespérément à s’équiper de masques de protection. A l’origine destiné aux professionnels de santé, cet objet atterrit parfois entre les mains de particuliers qui usent de tous les stratagèmes pour arriver à leurs fins.

Du trafic clandestin

Si certains Français se munissent de masques à la demande de leur médecin en raison par exemple de problèmes respiratoires, d’autres vont explorer des réseaux sur internet pour acheter cet équipement. Un véritable réseau parallèle se met parfois en place. Un homme a ainsi été interpellé à Marseille (Bouches-du-Rhône) alors qu’il tentait de vendre des masques à une pharmacie. Après avoir mené l’enquête, il disposait en réalité de plusieurs stocks : 28 000 masques non signalés au total. Un délit passible de 6 mois de prison et de 10 000 euros d’amende.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne