Coronavirus : la contre-attaque des occidentaux contre la communication chinoise

FRANCE 2

Le président de la République Emmanuel Macron a émis des doutes jeudi 16 avril sur la gestion chinoise de la crise sanitaire, rejoignant les positions britanniques et américaines.

Selon Gilles Bornstein, journaliste à France Télévisions, les démocraties occidentales réagissent à la propagande chinoise, car "Pékin s’était servi de ce qui apparaissait comme un succès de politique de santé publique à Wuhan pour vanter la supériorité des modèles autoritaires qui seraient plus efficaces".

Bataille de communication

La Chine a mis en avant aussi une supériorité industrielle, car elle dit "vous voyez, nous sommes obligés de fournir le monde entier en masques, sous-entendu, vous nous faites la morale toute l’année mais vous n’êtes même pas capables de protéger votre population", selon Gilles Bornstein. Les occidentaux ont voulu montrer qu’ils ne se laisseront pas faire dans cette bataille de communication à l’échelle internationale. C’est pour ça que le président de la République s’est exprimé dans le Financial Times et non dans un média français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne