Coronavirus : la communauté asiatique dénonce des comportements racistes

FRANCE 3

La peur du coronavirus a entrainé de la méfiance et parfois même du racisme envers la communauté chinoise.

Depuis quelques jours, Thérèse Sayarath a constaté des changements de comportement à son égard, notamment dans le métro. "Il va y avoir des regards ou des espèces de processus d'évitement", raconte la jeune femme d'origine asiatique. Selon elle, ces comportements semblent se multiplier depuis l'apparition du coronavirus. Sur internet un hashtag a même été lancé : Je ne suis pas un virus.

Un journal fait polémique

Suivie sur les réseaux sociaux par des milliers de personnes, Thérèse Sayarath a recueilli de nombreux témoignages. "Je n'ai pas du tout envie que ce virus serve d'excuse pour alimenter une sinophobie qui existe en France", poursuit-elle. Cette colère a été alimentée par la une controversée du Courrier Picard, "Alerte Jaune". "Nous présentons nos excuses à tous ceux qui ont pu être sincèrement choqués", a indiqué le journal. Dans le quartier chinois du 13e arrondissement de Paris, par mesure de précaution, le défilé du Nouvel An a été reporté au printemps.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne