Coronavirus : la chloroquine est inefficace selon une grande étude

franceinfo

La revue de référence "The Lancet" affirme que la chloroquine et son dérivé l’hydroxychloroquine sont inefficaces, voire néfastes. Olivier Véran a réclamé samedi 23 mai une réponse du Haut conseil à la santé publique à cette enquête.

Inefficaces, voire même dangereuses. C’est le résultat de la plus large étude réalisée à ce jour sur la chloroquine et son dérivé l’hydroxychloroquine. Des chercheurs britanniques ont examiné les dossiers de plus de 96 000 patients. Chez les malades du Covid-19 ayant reçu des soins standards, la mortalité est de 9,3%. Un chiffre qui grimpe à 16,4% pour les patients traités à la chloroquine et à 23,8% pour les ceux ayant reçu un traitement à base d’hydroxychloroquine et d’antibiotiques. Selon cette étude, les deux molécules seraient aussi à l’origine de complications cardiaques.

La chloroquine "risquée" pour la santé

"Nous nous sommes demandés s’il n'y a pas de preuves de bénéfices, y a-t-il des preuves de risques ? La réponse est oui", explique le Pr Mandeep Mehra, membre de la Harvard Medical School. Ces résultats doivent être pris avec précaution en l’absence d’essais cliniques. Mais ils alimentent la polémique autour d’une molécule qui ne cesse de faire parler d’elle. Le ministre de la Santé Olivier Véran a saisi samedi 23 mai le Haut conseil à la santé publique, qui doit désormais examiner une nouvelle fois les conditions de prescription de cette molécule, jusqu’ici réservée aux cas les plus graves.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne