Coronavirus : la Chine optimiste, l'OMS pessimiste

franceinfo

Au 11 février, le Covid-19 avait fait plus de 1 000 morts en Chine, mais sa progression ralentit. L'OMS reste toutefois très préoccupée.

Deux sons de cloche contradictoires ont été émis mardi 11 février sur le Covid-19. Pour la Chine, la barre des 1 000 décès a été franchie, mais le nombre de personnes contaminées au jour le jour est en diminution. La tendance est donc en baisse, ce qui fait dire au principal expert chinois Zhong Nanshan que le pic pourrait être atteint d'ici la fin du mois de février.

L'OMS inquiète

Mais pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la situation est alarmante. Le coronavirus représente une grande menace pour le reste du monde. Le pire scénario pour l'OMS s'est produit avec ce Britannique qui n'a jamais mis les pieds en Chine. Contaminé à Singapour, il a transmis le virus à 11 personnes, cinq en France et cinq au Royaume-Uni et un habitant des îles Baléares, en Espagne. C'est ce genre d'étincelle qui pourrait finir, selon l'OMS, "par créer un plus grand incendie mondial", conclut depuis Wuhan (Chine) le correspondant en Asie de France Télévisions Arnauld Miguet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne