Coronavirus : la Chine est malade et l'économie mondiale tremble

franceinfo

Plus l'épidémie de 2019-nCoV progresse, plus l'économie chinoise s'affaiblit. La deuxième économie de la planète est au ralenti avec 60 millions d'ouvriers et de consommateurs en quarantaine. L'atelier du monde cale avec des conséquences néfastes à l'international.

Rues et transports en commun désertés, des avions cloués au sol, le coronavirus 2019-nCoV paralyse une grande partie de la Chine. Apple a fermé toutes ses boutiques chinoises et Starbucks, la moitié de ses 4 000 cafés, et après Nike, Adidas annonce la fermeture de nombreux magasins. Près de Pékin, la ligne d'assemblage de l'A320 d'Airbus est maintenant à l'arrêt. En Corée du Sud, toutes les usines du constructeur Hyundai sont sur le point de s'arrêter faute de pièces détachées produites en Chine.

Des milliards pour relancer l'économie chinoise

En France, l'inquiétude se propage, car de nombreux secteurs sont dépendants des importations en provenance de Chine, comme le textile, l'électroménager, les ordinateurs et les télécommunications. Le secteur du luxe, particulièrement apprécié par les consommateurs chinois, pourrait être également affecté. Mais l'ambassadeur de Chine en France, Lu Shaye, s'est voulu rassurant. Pour limiter la crise, la banque centrale chinoise va injecter 156 milliards d'euros dans le système financier du pays pour revigorer l'économie ébranlée de l'empire du Milieu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne