Coronavirus : la Chine assouplit le confinement, mais redoute une seconde vague

franceinfo

La Chine sort peu à peu de la crise sanitaire. Les habitants sont bloqués depuis deux mois à Wuhan, foyer originel de l’épidémie, mais le confinement s’assouplit. 

Il n’y a aucun nouveau cas de coronavirus en Chine et à Wuhan ludni 23 mars depuis cinq jours consécutifs. Ce sont des chiffres officiels impossible à vérifier. Le mode de comptage a été modifié à sept reprises. Mais l’important c’est la tendance, qui est à la baisse. Le pic semble être passé. Le défi des autorités maintenant est de faire face à l’afflux des cas importés de l’étranger. Ils sont des dizaines chaque jour à revenir de France, d’Italie ou d’Iran. Dès leur arrivée sur le sol chinois, ils sont placés en quarantaine : 14 jours à l’hôtel.

Deux sorties par semaine à Wuhan

La Chine craint une deuxième vague de contaminations, même si à Wuhan, les mesures de confinement s’assouplissent. Les habitants sont autorisés depuis lundi 23 mars à sortir deux heures maximum deux fois par semaine. Après 61 jours de quarantaine stricte, la Chine se réveille progressivement de son cauchemar.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne