Coronavirus : la Belgique se prépare à un déconfinement progressif à partir du 4 mai

La Première ministre belge, Sophie Wilmès, lors d\'une conférence de presse à Bruxelles, le 24 avril 2020.
La Première ministre belge, Sophie Wilmès, lors d'une conférence de presse à Bruxelles, le 24 avril 2020. (POOL DAINA LE LARDIC / BELGA MAG / AFP)

La Belgique recensait, le 24 avril, plus de 44 000 cas confirmés de Covid-19 et près de 6 700 morts.

La Belgique se prépare à un déconfinement progressif à partir du lundi 4 mai. A cette date, merceries et magasins de tissus pourront rouvrir pour aider à la confection de masques et lutter contre la propagation du Covid-19. Les autres commerces ne rouvriront qu'à partir du 11 mai, à condition qu'y soient respectées les mesures de distanciation sociale, a annoncé la Première ministre belge, Sophie Wilmès, vendredi 24 avril. Les restaurants ne rouvriront qu'à compter du 8 juin au plus tôt. Pour les cafés et bars, le calendrier n'a pas été défini.

>> Retrouvez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Des mesures de confinement sont en vigueur depuis la mi-mars en Belgique, pays de 11,5 millions d'habitants, qui recensait vendredi plus de 44 000 cas confirmés et près de 6 700 morts. "La propagation du Covid-19 a été ralentie, mais le virus n'a pas disparu", a mis en garde Sophie Wilmès à l'issue d'une longue réunion de crise consacrée au déconfinement. Parlant d'un "équilibre fragile", elle a insisté sur l'aspect "progressif" et "évolutif" de ce déconfinement, dont les différentes phases pourront être retardées, si les experts constatent une diminution insuffisante des hospitalisations. "Rien n'est gravé dans le marbre et surtout pas les échéances", a averti la dirigeante libérale.

Réouverture progressive des écoles à partir de la mi-mai

Concernant les écoles, certaines classes pourront de nouveau accueillir des élèves le lundi 18 mai. Une journée test sera organisée le vendredi 15 mai en Flandre (nord néerlandophone). Sont jugées prioritaires les dernières années de l'enseignement primaire et secondaire, ainsi que la première année de primaire. Les classes maternelles pourraient ne pas rouvrir cette année.

Il y aura maximum 10 élèves par classe et chacun devra pouvoir disposer de 4 m2, ont précisé les présidents des communautés (entités fédérées compétentes pour l'éducation). Dans les transports publics, le port d'un masque couvrant nez et bouche sera obligatoire dès le 4 mai pour toute personne âgée d'au moins 12 ans. "Le port d'un masque en tissu, de confort, jouera un rôle clé dans la stratégie de déconfinement", a assuré Sophie Wilmès. La Première ministre belge a également rappelé l'importance de l'hygiène des mains et des gestes barrières, qui seront notamment très contrôlés dans les écoles.

Vous êtes à nouveau en ligne