Coronavirus : l'urgence de relancer l'activité des aéroports

franceinfo

Nicolas Notebaert, président de Vinci Airports, était l'invité du journal de 23h de franceinfo, mercredi 20 mai. Il est revenu sur la crise économique traversée par le secteur aérien et la nécessité de le relancer.

Face à la crise du coronavirus, le gouvernement a demandé à Air France de revoir ses courtes liaisons pour laisser place aux TGV. Une difficulté en plus pour un secteur déjà durement touché par l'épidémie ? "C'est une part très mince du trafic. Pour des villes comme Lyon (Rhône) ou Nantes (Loire-Atlantique), l'essentielle des relations avec Paris passe par le TGV. Néanmoins, ces vols sont utiles, car ils permettent une alternative au train et un petit peu de concurrence, c'est pour cela que les élus se sont mobilisés pour les maintenir", explique Nicolas Notebaert, président de Vinci Airports, sur le plateau du journal de 23h mercredi 20 mai.

"Les métropoles ont besoin des liaisons aériennes"

Après plusieurs semaines d'arrêt à cause de l'épidémie de coronavirus, l'activité reprend peu à peu dans les aéroports du pays. "C'était important pour la mobilité des Français. C'est utile pour les familles, qui sont parfois très éloignées, mais aussi pour les entreprises, car les métropoles comme Lyon ou Nantes ont besoin de ces liaisons aériennes pour raccourcir les distances", poursuit Nicolas Notebaert.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne