Coronavirus : l'hypothèse de nouvelles mesures pour les personnes âgées divise

FRANCE 3

Le rebond du coronavirus pousse le gouvernement français à envisager de nouvelles mesures, en particulier auprès des publics les plus vulnérables comme les personnes âgées. Emmanuel Macron va présider un conseil de défense vendredi 11 septembre.

Les plus âgés sont particulièrement touchés par la pandémie de coronavirus. Pour autant, de nouvelles mesures de sécurité sanitaires doivent-elles leur être appliquées ? Les concernés sont très divisés. Quand on demande à un passant âgé ce qu’il pense de cette hypothèse, il répond du tac au tac : "Qu’il faut foutre la paix aux gens, que je suis suffisamment âgé. Si je dois mourir du coronavirus, je mourrais du coronavirus."

L’importance du lien avec les familles

Même son de cloche du côté d’une dame âgée : "On est libre de courir le risque qu’on prend ou pas. On n’a d’ordres à recevoir de personne." Le président du Conseil scientifique, Jean-Michel Delfraissy conseille pourtant aux plus de 60 ans de s’isoler le plus possible. Toutefois, on connaît les ravages de l’isolement chez les personnes âgées. Le confinement a été très éprouvant pour elles. Dans un établissement de Marseille (Bouches-du-Rhône), les résidents n’ont encore droit qu’à une heure de visite par semaine. Leur retirer ce droit reviendrait à les couper dramatiquement de leurs proches.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne