Coronavirus : l'espoir prudent des tests salivaires

FRANCE 2

Le Covid-19 continue sa poussée en France : 13 215 nouveaux cas en 24 heures et 123 décès, vendredi 18 septembre. Pour faire face à cette situation difficile, la piste des tests salivaires a été validée le même soir.

13 215 nouveaux cas et 123 décès en 24 heures, tel est le triste constat dans l’Hexagone, vendredi 18 septembre. Alors que les résultats d’attente des tests s’allongent, un espoir apparaît : les tests salivaires. Ces derniers ont été autorisés le même jour par la Haute Autorité de Santé (HAS). Selon une enquête lancée cet été, ils sont cependant un peu moins efficaces que les tests insérés dans le nez, surtout pour les asymptomatiques.

Efficace pour les cas symptomatiques

"Chez les personnes qui ont des symptômes, leur performance sont suffisantes pour pouvoir être acceptables", explique Dominique Le Guludec, présidente de la HAS. Présent sur le plateau du 20 Heures de France 2, Damien Mascret, médecin et journaliste France Télévisions, estime que cela "va faire gagner du temps" mais que les résultats seront aussi longs à arriver. En revanche, il ajoute que les tests antigéniques seraient, quant à eux, beaucoup plus rapides.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne