Coronavirus : l'Espagne respire un peu mieux

Troisième pays le plus touché au monde par la pandémie, de coronavirus, l'Espagne a dû adopter l'un des régimes de confinement les plus stricts au monde. Pas question de rouvrir les écoles avant septembre, mais dimanche 26 avril, les enfants ont eu droit à leur premier moment de liberté depuis six semaines.

Glisser sur son skateboard, c'était le rêve de cet enfant depuis maintenant six semaines. Abel Sanchez a 14 ans et sort pour la première fois depuis le début du confinement décrété en Espagne. Il exprime son soulagement : "J'apprécie de pouvoir sortir, je commençais à m'ennuyer à la maison. J'ai une console de jeu, je peux parler à mes amis grâce aux appels vidéo mais ça fait du bien d'être dehors". C'est toutefois avec un masque sur le visage qu'il est sorti pour éviter toute contamination.

"Un petit message d'espoir"

Comme lui, de nombreux petits espagnols profitent de la dérogation qui leur est accordée pour prendre l'air. Mais les conditions restent strictes. La sortie ne doit pas durer plus d'une heure dans un rayon d'un kilomètre autour du domicile. Cela n'entame pas l'enthousiasme des familles venues se promener sur le bord de la mer pour l'occasion aux îles Canaries. "Cela faisait trop longtemps que nos enfants étaient enfermés. Aujourd'hui, c'est un petit message d'espoir, mais il est important", témoigne un père de famille avec deux enfants dans les bras.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne