Coronavirus : l'Allemagne a peur d'une deuxième vague

L'Allemagne a déjà commencé le déconfinement, mais la courbe d'infection repart à la hausse. Angela Merkel a menacé d'intervenir. Le correspondant de France Télévisions, Laurent Desbonnets, fait le point depuis Berlin.

"Cela n'incite pas à aller plus loin et plus vite dans le déconfinement. Les derniers chiffres en Allemagne ne sont pas bons. En moins de 15 jours, le taux d'infection est remonté de 0,7 à 1, ce qui signifie que chaque malade en contamine un autre. Cela parait peu, mais pour les spécialistes, cela veut dire que l'épidémie est loin d'être contenue. Angela Merkel est même allée plus loin en détaillant les conséquences de ce nouveau chiffre", rapporte Laurent Desbonnets depuis Berlin.

Faible marge de manœuvre

"S'il augmente à 1,1 les hôpitaux seront à saturation au mois d'octobre. A 1,2, la saturation sera là au mois de juillet, et si on continue, le taux sera de 1,3 et là, les hôpitaux seront à saturation dès le mois de juin, décrit Laurent Desbonnets, le correspondant de France Télévisions en Allemagne. On voit à quel point le déconfinement est délicat et la marge de manœuvre est faible." Le port du masque va devenir obligatoire et les écoles vont rouvrir dans tout le pays la semaine prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne