Coronavirus : "Il y aura des leçons à tirer", estime le dirigeant européen Charles Michel

France 2

Le président du Conseil européen, Charles Michel, est l’invité des 4 Vérités lundi 20 avril.

Un nouveau sommet des dirigeants européens se tiendra jeudi 23 avril via visioconférence. Principal sujet : le déconfinement qui se fait en ordre dispersé. "La seule option possible est la coopération et la coordination maximale entre les différents Etats de l’UE. Pour en sortir, on doit être solidaires et mobilisés ensemble. Il est certain qu’il n’y aura pas de mesures identiques prises en même temps dans tous les pays, mais l’important c’est qu’il y ait une approche similaire", explique Charles Michel lundi 20 avril.

"Ce sont les États membres qui sont compétents en matière de santé. Les compétences de l’UE sont limitées et il y aura des leçons à tirer", ajoute le président du Conseil européen.

"Investir de manière ambitieuse"

"Il faut qu’on donne la capacité à tous les États européens d’être en mesure de résister à cette crise puis de relever la tête. On va devoir investir de manière ambitieuse. Les États les plus forts économiquement sont très dépendants de la force du marché intérieur. Je dis aux 27 membres que les entreprises européennes ont besoin que tous les États se portent bien sur les plans économique et financier", poursuit-il, avant de prévenir que "les États-Unis, le Japon ou la Chine vont probablement injecter dans leurs économies des montants substantiels".

Selon un sondage, 55% des Italiens seraient prêts à quitter l’UE, un record. "Nous avons le devoir de faire la démonstration de la valeur ajoutée européenne", commente Charles Michel.

Vous êtes à nouveau en ligne