Coronavirus : "Il faut nationaliser les entreprises Luxfer et Famar", déclare Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon au tribunal de Bobigny, le 20 septembre 2019.
Jean-Luc Mélenchon au tribunal de Bobigny, le 20 septembre 2019. (MARTIN BUREAU / AFP)

Jean-Luc Mélenchon assure sur franceinfo que la crise impose la nationalisation de ces entreprises, sans quoi "nous allons au-devant d'une pénurie de médicaments dont nous avons besoin".

"Il faut nationaliser Luxfer dans le Massif central", a déclaré mercredi 1er avril sur franceinfo Jean-Luc Mélenchon, président du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale, pour lutter contre la crise du coronavirus. C'est "la seule à produire ces bouteilles [d'oxygène]. Cette entreprise vaut zéro euro aujourd'hui et les ouvriers sont prêts à reprendre le travail demain pour produire les bouteilles."

>> Coronavirus : retrouvez toutes les informations dans notre direct

Emmanuel Macron a plaidé, mardi 31 mars, pour une reconstruction de "notre souveraineté nationale et européenne" en matière de masques de protection. Le président de la République a fait le point sur l'approvisionnement en matériel et en médicaments pour faire face à l'épidémie de Covid-19, lors d'une visite de l'usine de masques de la PME Kolmi-Hopen, à Angers (Maine-et-Loire).

Pour Jean-Luc Mélechon, "nous allons au-devant d'une pénurie de médicaments dont nous avons besoin". Le député La France insoumise réclame aussi la nationalisation pour l'usine Famar, à Lyon, enregistrée pour délivrer le marché français en chloroquine, commercialisée notamment sous le nom de Nivaquine. "Famar produit 12 médicaments dont nous avons besoin", assure Jean-Luc Mélenchon, qui "ne propose pas un modèle économique qui soit des nationalisations, c'est la crise qui nous l'impose."

Vous êtes à nouveau en ligne