Coronavirus : hôpitaux psychiatriques, les laissés-pour-compte de l'épidémie

franceinfo

Les psychiatres ont lancé une tribune alarmante, jeudi 9 avril, concernant ces quelque 12 millions de personnes qui souffrent de troubles psychiatriques.

Face à la crise sanitaire, les hôpitaux sont en deuxième ligne mais doivent se réorganiser dans l'urgence. Près de Limoges (Haute-Vienne), deux unités ont dû être libérées pour accueillir des patients atteints du Covid-19. "Cela peut être quelqu'un qui présente des symptômes et qui pourra être amené à venir ici pour pouvoir être isolé", détaille Emilie Legros-Lafarge, référente médicale.

Les psychiatres craignent une aggravation des troubles mentaux

Autre défi : confiner les patients. En psychiatrie, cela revient à enfermer des malades qui, pour la plupart, vivent dans des milieux semi-ouverts. Un bouleversement qui fait craindre aux psychiatres une aggravation des troubles mentaux. Chez les soignants, la colère monte. Plusieurs d'entre eux nous ont fait parvenir des photos pour dénoncer le manque de moyens, comme des masques qu'il faut faire sécher pour les réutiliser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne