Coronavirus : forte de ses indicateurs positifs, Bordeaux échappe au couvre-feu

France 2

Alors qu’il s’agit d’une grande ville, Bordeaux (Gironde) n’est pas touchée par le couvre-feu instauré dès vendredi 16 octobre à minuit. En effet, après un rebond épidémique, les indicateurs sont maintenant à la baisse.

La ville de Bordeaux (Gironde) n’est pas concernée par le couvre-feu instauré vendredi 16 octobre à partir de minuit. Alors que la ville avait subi un fort rebond épidémique, les indicateurs sont plutôt positifs actuellement. Le port du masque est particulièrement respecté par les Bordelais. Une précaution qui peut expliquer, en partie, leur situation plus favorable face à l’épidémie. "C’est vrai qu’à Bordeaux, quand on regarde, tout le monde porte son masque", témoigne un jeune passant.

Des Bordelais très respectueux du port du masque

"Les gens jouent le jeu, ils respectent. C’est bien", estime une femme. Le maire, Pierre Hurmic, est fier de constater le sérieux de ses concitoyens, même dans les rues où le masque n’est pas obligatoire : "Les Bordelais portent spontanément le masque. C’est une marque de civisme sanitaire que je trouve très bien. Comme quoi, il n’y a pas que les obligations." Il faut ajouter qu’en septembre, quand le virus circulait beaucoup, les CRS n’ont pas hésité à verbaliser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne