Coronavirus : faut-il arrêter de célébrer les anniversaires, les mariages ou les baptêmes en famille ?

France 2

Comment attrape-t-on le coronavirus ? Souvent durant les fêtes de famille, en revoyant ses proches. Le Premier ministre Jean Castex a d’ailleurs invité à éviter les réunions familiales autant que possible.

Trinquer aux anniversaires, c’est le plaisir de ce groupe d’amis. Ce soir, Aline fête ses 27 ans. Malgré le contexte sanitaire, elle a tenu à marquer le coup. "On ne peut pas rester chez nous enfermés, on a besoin d’un lien social, en respectant ce qu’on nous demande de respecter, il n’y a pas de raisons." Conjuguer moments festifs et gestes barrières, c’est l’exercice d’équilibriste des gérants parisiens. "J’ai dû embaucher quelqu’un en plus pour faire le service en salles, pour éviter que ça s’ambiance trop au niveau du bar. On essaye de se réinventer", explique Tony Rodolfo, gérant du bar "Le Carlie".

Les fêtes entre proches représentent 12% des foyers de contamination

Le gérant invite également ses clients à donner leurs coordonnées au cas où un cas de contamination serait découvert dans le bar. L’idée de rester à la maison avec des personnes proches rassure certains, qui souhaitent contrôler au mieux les comportements. Les fêtes représentent 12% de foyers de contamination au Covid-19, contre 29% pour les entreprises. Avec l’automne, difficile de faire la fête en plein air, alors les médecins redoutent que les contaminations repartent à la hausse. Dans les zones les plus critiques, les autorités ont déjà mis en place des restrictions d'horaires dans les lieux festifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne