Coronavirus : état d’urgence à l’hôpital de Vannes

franceinfo

Dans le Morbihan, un des premiers foyers de l’épidémie de coronavirus en France, l’hôpital de Vannes se prépare à un pic d’affluence. En attendant, les équipes de soignants tentent de se renforcer.

À Vannes (Morbihan), la priorité est d’éviter d’engorger les urgences de l’hôpital. Tous les cas de coronavirus suspects sont dirigés vers un centre de consultation dédié. Depuis trois semaines, il accueille une centaine de personnes par jour. Pour renforcer les équipes, l’hôpital a fait appel à des médecins à la retraite. Ce sont eux qui filtrent les arrivées. René Lemaître, rhumatologue retraité, explique : "On m’a rappelé en disant qu’on avait besoin de personnel volontaire pour gonfler les équipes, parce qu’on s’attendait à ce qu’il y ait une montée en puissance de la demande."

17 morts en Bretagne

Vannes est à quelques kilomètres d’un des premiers foyers de l’épidémie, mais les services ne sont pas encore arrivés à saturation. Néanmoins, les soignants sont nombreux parmi les cas suspects. Les infirmières sont donc dépistées en priorité. En pneumologie, le nombre de lits est passé de 8 à 14. En Bretagne, 17 personnes sont décédées depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne