Coronavirus : en Occitanie, l’épidémie progresse de manière “très forte”

FRANCEINFO

Après Paris, Lyon (Rhône), Marseille (Bouches-du-Rhône), Lille (Nord), Toulouse (Haute-Garonne) et Montpellier (Hérault) passent mardi 13 octobre en zone d’alerte maximale.

Toulouse (Haute-Garonne) et Montpellier (Hérault) passent en zone d’alerte maximale, à partir de mardi 13 octobre. Olivier Véran avait prévenu la semaine précédente que Toulouse, quatrième ville de France, et Montpellier pourraient basculer à leur tour. "Sur l’ensemble de la région Occitanie, on a en ce moment 150 malades en service de réanimation", chiffre Pierre Ricordeau, le directeur de l’Agence régionale de santé d’Occitanie, lundi 12 octobre.

"La montée est très forte"

Ce qui équivaut à plus de 31% du total des places autorisées de réanimation. Une part considérable. "Et, au-delà de la réanimation, on sait que la pression est très forte sur les lits de médecine, sur l’aval de l’hospitalisation dans le soin de suite et de réadaptation", commente-t-il. Pour lui, c’est sûr : "On est à un moment où la montée est très forte, elle est très puissante, elle impacte fortement le système sanitaire."   

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne