Coronavirus : Emmanuel Macron, le discours de la méthode

France 2

Le président de la République a annoncé, lundi 13 avril au soir dans un discours que le confinement serait prolongé jusqu’au 11 mai au moins.

"Qu’est qui a changé dans l’intervention du président de la République, lundi 13 avril au soir ? Il y a eu un changement radical de ton, les premières déclarations avaient été prises sur le ton de la mobilisation militaire, hé bien celle-ci est plus empathique. Emmanuel Macron s’adresse plus aux Français qui font la guerre et qui en souffre, pour essayer de les conforter et de s’occuper d’eux. Un ton plus humble, Emmanuel Macron reconnaît des erreurs, dit que l’on ne sait pas tout et puis que tout le monde va devoir se réinventer, lui le premier dit-il", décrypte le journaliste Gilles Bornstein.

Erreurs collectives

"Un bémol quand même sur cette nouvelle humilité parce que les erreurs qu’il reconnaît sont collectives, Emmanuel Macron ne disant pas qu’il s’était potentiellement trompé. Emmanuel Macron renoue avec le 'je', et ne s’abrite plus derrière le consensus scientifique. Si les effets du confinement fonctionnent, les effets sur l’économie sont très sévères. D’où aussi l’annonce du rétablissement des classes, dans les écoles, afin que les parents puissent retourner travailler", explique le journaliste politique de France 2 Gilles Bornstein.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne