Coronavirus : Donald Trump signe un gigantesque plan de relance et contraint General Motors à produire des respirateurs

Le président américain Donald Trump signe le gigantesque plan de relance de l\'économie américaine adopté par le Congrès pour faire face au coronavirus, le 27 mars 2020 à la Maison blanche, à Washington. 
Le président américain Donald Trump signe le gigantesque plan de relance de l'économie américaine adopté par le Congrès pour faire face au coronavirus, le 27 mars 2020 à la Maison blanche, à Washington.  (JIM WATSON / AFP)

Les Etats-Unis ont dépassé les 100 000 cas officellement déclarés, vendredi.

"Nous avons été frappés par l'ennemi invisible et nous avons été durement frappés." C'est ce qu'a déclaré le président américain Donald Trump en signé vendredi 27 mars le plan de relance de 2 000 milliards de dollars adopté par le Congrès pour soutenir la première économie mondiale, asphyxiée par le coronavirus.

>> Suivez les dernières actualités sur le coronavirus dans notre direct

Le locataire de la Maison Blanche a une nouvelle fois prédit un rebond économique "spectaculaire" aux Etats-Unis une fois le combat contre le virus achevé. Il s'annonce rude, le pays ayant dépassé les 100 000 cas officiellement déclarés, selon les chiffres communiqués par l'université Johns Hopkins. 

"GM perdait du temps"

Donald Trump a par ailleurs invoqué vendredi une loi datant de la guerre de Corée pour contraindre General Motors à produire des respirateurs artificiels, indispensables dans la lutte contre le coronavirus.

"GM perdait du temps", a écrit le présient américain dans un bref communiqué traduisant son exaspération vis-à-vis du constructeur américain avec lequel les négociations trainaient selon lui en longueur.

Cette mesure exceptionnelle s'appuie sur le "Defense Production Act" qui permet au gouvernement fédéral de mobiliser le secteur industriel privé pour les besoins de la sécurité du pays. Nombre d'élus démocrates appelaient depuis plusieurs jours le président américain à franchir le pas pour permettre aux Etats-Unis à faire face à cette crise sanitaire sans précédent.

Des besoins énormes en appareils de ventilation respiratoire

Les besoins en appareils de ventilation respiratoire sont, aux Etats-Unis, comme ailleurs, énormes. Ces derniers permettent de sauver des personnes en difficultés respiratoires, l'un des graves symptômes du coronavirus.

Le gouverneur de l'Etat de New York, Andrew Cuomo, appelle depuis plusieurs jours la Maison Blanche à lui en fournir de toute urgence pour faire face au pic de l'épidémie, qui doit intervenir selon lui dans trois semaines.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Pratique. Voici la nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire à remplir pour sortir pendant le confinement

• Eclairage. Pourquoi Mayotte redoute "un tsunami" avec la crise sanitaire qui s'annonce

• Infographies. Voici les bons gestes à adopter quand on fait ses courses

• Témoignage. "Je n'ai personne sur qui m'appuyer" : le confinement "angoissant" de Lisa, enceinte de cinq mois et vivant seule avec son fils

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne