Coronavirus : Donald Trump affirme pouvoir démontrer que le virus s’est échappé d’un laboratoire chinois

FRANCEINFO

Aux États-Unis, alors que la barre des 63 000 décès a été franchie, Donald Trump a affirmé avoir des preuves que le coronavirus est lié à un laboratoire chinois. Le président américain menace la Chine de mesures douanières punitives. 

Donald Trump a franchi un nouveau cap dans sa mise en accusation de la Chine. Jeudi 30 avril, au cours d’une conférence de presse à la Maison blanche, lorsqu’un journaliste lui demande s’il détient des preuves de l’implication d’un laboratoire chinois dans l’origine de la pandémie de coronavirus, le président américain répond sans détour que c’est le cas. "Ils auraient pu l’arrêter, c’est une nation très avancée scientifiquement. Disons que ça s’est échappé, ils auraient pu le contenir, mais ils ne l’ont pas fait", a-t-il affirmé.

Une origine naturelle, selon le renseignement américain

Donald Trump est resté évasif, mais a évoqué pour la première fois la possibilité de sanctions financières contre la Chine. Un peu plus tôt, le renseignement américain concluait à une origine naturelle du virus. Le président américain, lui, continue d’insinuer qu’il aurait pu s’échapper par accident de l’institut virologique de Wuhan. Un laboratoire en partie financé par la France, susceptible d’abriter des organismes très pathogènes. L’ambassade de Chine en France a répliqué sur les réseaux sociaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne