Coronavirus, doit-on reprocher à Sanofi sa déclaration sur le vaccin ? La justice allemande peut-elle tuer le plan de relance européen ? Les débats de l'éco du 17 mai

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le dimanche soir, deux économistes débattent autour des sujets qui ont ou vont marquer l’actualité économique et sociale.

Polémique vaccin Covid-19 Sanofi : quelle réalité industrielle ?

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe cette semaine. Le groupe pharmaceutique français Sanofi a annoncé qu’il servirait les Etats-Unis en premier s’il trouvait un vaccin contre le Covid-19. Pour Paul Hudson, le patron britannique du groupe pharmaceutique français, le gouvernement américain aura droit aux plus grosses commandes en raison de son investissement et sa prise de risque dans la recherche aux côtés de Sanofi. Depuis, Sanofi s’est voulu rassurant sur l’universalité d’un éventuel vaccin de ce type, mais cette déclaration a laissé des traces. Doit-on reprocher à Sanofi sa déclaration ou est-elle justifiée sur le plan industriel ?

La justice allemande peut-elle tuer le plan de relance économique européen ?

Au plus fort de la gestion de la crise économique provoquée par la pandémie de Covid-19, la Cour constitutionnelle allemande a lancé un ultimatum à la Banque centrale européenne chargée de piloter la politique monétaire dans la zone euro. Les juges de Karlsruhe ont demandé à l’institution basée à Francfort de justifier ses décisions dans un délai de trois mois. La Cour vise les rachats massifs de dettes publique et privée par la BCE, destinées à soulager l’économie. Aux yeux des juges allemands, la Banque centrale ne doit pas se considérer comme "Maître de l’univers". Est-ce que ce jugement est légitime, fondé, et quelles conséquences pour l’avenir du plan de relance européen ?

Les invités : 

Patrick Artus, membre du Cercle des économistes, directeur de la recherche chez Natixis, et Marc-Olivier Padis, directeur de la Recherche chez Natixis

Vous êtes à nouveau en ligne