Coronavirus : des tests face aux "signaux faibles"

France 2

Dans 16 départements, la direction générale de la Santé note une augmentation des hospitalisations.

Des tests de dépistage par centaines après la découverte d’un nouveau cluster à Rennes (Ille-et-Vilaine). Trois enfants d’un centre de loisir ont été signalés positifs au coronavirus. L’épidémie semble regagner du terrain en France. Plusieurs signaux repassent au rouge, notamment le taux de reproduction du virus. Un individu contaminé infecte de nouveau plus d’une personne. Pour éviter une deuxième vague massive, les autorités sévissent. Appel au respect des gestes barrière, port du masque obligatoire dans les lieux clos dès lundi prochain et, surtout, des campagnes de dépistage partout dans le pays, comme ici à Caen (Calvados).

Inquiétude en Nouvelle-Aquitaine

"Notre objectif c’est d’aller identifier les personnes qui seraient porteuses du virus [qu’elles soient] symptomatiques ou non symptomatiques, de manière à casser le plus rapidement les chaînes de transmission", indique Nathalie Viard, directrice de la santé publique de l’ARS Normandie. Si la situation reste pour l’instant sous contrôle, des régions jusque-là épargnées inquiètent, comme c’est le cas en Nouvelle-Aquitaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne