Coronavirus : des stocks de médicaments de réanimation limités

France 3

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, les médecins alertent sur les stocks très bas de médicaments de réanimation. Mardi 21 avril, l’État a annoncé qu’il centralisera désormais l’achat de cinq molécules. En attendant, les pharmacies des hôpitaux gèrent les stocks au jour le jour.

Ce sont des médicaments indispensables en réanimation, et pourtant, de nombreux services en manquent. Trois familles de médicaments sont sous tension depuis plusieurs jours : les sédatifs, pour plonger le patient dans un coma artificiel, les curares, qui provoquent un relâchement des muscles du malade pour pouvoir l’intuber plus facilement, et des dérivés de la morphine, pour soulager les douleurs.

Des médicaments distribués au compte-goutte

Au centre hospitalier de La Rochelle, en Charente-Maritime, le pharmacien de l’établissement s’est habitué à gérer les stocks au jour le jour. "On reçoit des médicaments des fournisseurs, mais au compte-goutte, car il est encore de question de créer la rupture pour nos collègues", explique Benoît Le Franc. Pas de marge de manœuvre à La Rochelle, tout comme dans un hôpital d’Île-de-France, où il faut innover pour s’en sortir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne