Coronavirus : des premiers patients transférés par TGV

France 2

Face à l’ampleur de l’épidémie de Covid-19, l’heure est aux appels à l’aide, aux réquisitions, à l’envoi de l’armée, mais aussi à la mobilisation d’un TGV. Ce train médicalisé doit permettre de transporter des malades d’une région en surchauffe vers une autre moins touchée. Le premier est parti de Strasbourg (Bas-Rhin) jeudi 26 mars dans la matinée.

Le premier TGV médicalisé a traversé la France depuis Strasbourg (Bas-Rhin). Jeudi 26 mars, il est arrivé en gare d’Angers (Maine-et-Loire) avec 20 malades du Covid-19 à son bord. L’opération est une première, jamais réalisée à cette échelle. Les patients sont en réanimation, leur état est grave. Ils sont tout juste capables de supporter le transfert. Ils viennent tous des hôpitaux du Grand Est, surchargés.

Une opération délicate

À Strasbourg, dans la matinée, le Samu a pris toutes les précautions pour installer les malades à bout de bras. Une opération délicate, les patients étant sous assistance respiratoire. Tout choc était proscrit. Le TGV, qui transporte d’habitude des voyageurs, a été réaménagé en hôpital roulant, les brancards au-dessus des sièges. À leurs côtés, une cinquantaine de soignants étaient présents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne