Coronavirus : des policiers et gendarmes testés positifs

France 2

Ils sont en première ligne depuis le début de l’épidémie. À Lille (Nord) et Arras (Pas-de-Calais), plusieurs policiers et gendarmes ont été détectés positifs au coronavirus.

Les autorités sanitaires viennent de lancer une vaste campagne de dépistage dans les commissariats après les premiers cas de coronavirus détectés à Lille (Nord) et Arras (Pas-de-Calais). Plus d’un millier de tests vont être réalisés. Un premier agent a été signalé par un médecin via une application dimanche 17 mai, avant que deux autres cas ne soient détectés. Mercredi 20 mai, certains syndicats de police s’exaspèrent. 

Les syndicats exaspérés

Arnaud Boutelier, du syndicat Alliance Police Nationale, affirme : "Il y a un gros climat d’inquiétude. Il faut savoir que nous sommes au contact de la population. On a eu un peu de mal à avoir les moyens de protection. Aujourd’hui ça va un peu mieux, mais on nous a déconfinés très rapidement." Pour connaître l’ampleur de la contamination, les autorités procèdent à une vaste campagne de dépistage : plus de mille policiers à Lille, mais également 195 tests pour la ville d’Arras. Les syndicats demandent désormais le port du masque obligatoire pour toute personne rentrant dans un commissariat.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne