Coronavirus : des patients transférés pour désengorger certains hôpitaux

Face à la saturation des hôpitaux, la stratégie médicale se met en place sur l'ensemble du pays. Le but, permettre le transfert de patients vers des zones moins en tensions.

Par les airs, les rails ou à l'étranger. Une heure de vol, un avion médicalisé en provenance de Colmar (Haut-Rhin) se pose à Poitiers (Vienne). Du personnel soignant et deux patients à son bord. Il faut six personnes pour les sortir alors qu'ils sont intubés et dans le coma. Transporter les malades qui peuvent supporter un voyage, c'est tout le défi afin de désengorger les hôpitaux du Grand-Est.

36 évacuations prévues

Des rames du TGV ont été installées depuis plusieurs jours. 36 autres personnes seront évacuées à bord de deux trains en direction de la Nouvelle-Aquitaine. Tous seront répartis dans une dizaine d'établissements de santé, à La Rochelle (Charente-Maritime), Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) ou Bordeaux (Gironde). En Ile-de-France, on veut désengorger aussi. Certains voisins comme l'Allemagne offrent leur aide avec des transferts en hélicoptère. 12 ont déjà été accueils outre-Rhin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne