Coronavirus : des masques de plongée utilisés dans les hôpitaux à travers l’Europe

France 3

En Italie, les soignants ont modifié des masques de plongée “Easybreath” de Decathlon afin de les coupler à des respirateurs artificiels sur des patients malades du coronavirus Covid-19. L’enseigne française a décidé de donner tout son stock aux hôpitaux.

C’est un article de sport détourné de sa fonction par les soignants du monde entier : un masque de plongée désormais utilisé dans les hôpitaux contre le coronavirus Covid-19. Mardi 31 mars, le groupe Decathlon a annoncé que ses masques, 30 000 au total, seront réservés aux soignants et aux hôpitaux dans toute la France. Totalement couvrant, le masque protège le visage des projections et limite ainsi les risques de contamination.

30 000 masques donnés à l’Espagne, 10 000 à l’Italie

Il est utilisé depuis lundi dans l’hôpital Nord de Franche-Comté. Le médecin coordonnateur Laurent Faivre a reçu 65 masques. L’hôpital a dû rajouter des filtres respiratoires. Un masque qui protège, mais qui peut aussi aider les patients. En Belgique et en Italie, il est couplé, à l’aide d’un embout modélisé en 3D, avec un respirateur artificiel, et permet d’apporter de l’oxygène au patient. Quelque 10 000 masques devraient être donnés en Italie, 30 000 en Espagne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne