Coronavirus : des masques de plongée pour les hôpitaux

Le masque de plongée “Easybreath” de Decathlon voit son utilisation détournée dans les hôpitaux prenant en charge des malades du coronavirus Covid-19. Modifié, il permet d’assurer le rôle de masque et peut être relié à un respirateur artificiel.

Initialement conçu pour l’observation des fonds marins, le masque de plongée “Easybreath” de Decathlon fait parler de lui pour une tout autre utilisation. Une fois modifié et doté d’un embout imprimé en 3D, il peut être utilisé en assistant respiratoire pour les personnes malades du coronavirus Covid-19. “On a notre masque qui est relié à un générateur de pression, qui est une turbine. (...) En termes de confort, c’est ce masque-ci qui va nous permettre de pouvoir garder le masque sur le visage du malade sur des durées bien plus longues”, explique Frédéric Bonnier, de l’hôpital Erasme, à Bruxelles (Belgique).

30 000 exemplaires distribués gratuitement

En Italie, en Belgique, en France et en Espagne, certains hôpitaux ont également fourni cet équipement au personnel soignant, pour faire face à la pénurie de masques et lunettes de protection. L’enseigne a même décidé de retirer ses masques de la vente pour les réserver aux hôpitaux. En France, 30 000 exemplaires seront distribués gratuitement.

Vous êtes à nouveau en ligne