Coronavirus : des maires ruraux aux secours de PME

France 3

Les maires et élus locaux ont un rôle à jouer dans les aides financières liées à la crise sanitaire causée par le Covid-19. À Saint-Eliph (Eure-et-Loir), une monitrice d'équitation a pu bénéficier de ces aides.

L'activité de Chloé Déchent, monitrice d'équitation à Saint-Eliph (Eure-et-Loir), est au point mort depuis un mois. "C'est très angoissant. Mes 25 chevaux ont besoin d'aliments et de soins tous les jours, et, sans aucun revenu, c'est très compliqué. J'ai des réserves, mais pas suffisamment pour tenir le coup longtemps", déplore t-elle.

Un don de 1 000 euros pour l'écurie

Il y a quelques jours, Chloé Déchent a lancé un appel au secours à l'association des maires ruraux de France. Un chèque de 1 000 euros a pu lui être attribué. L'association perçoit des dons via une plateforme participative, intitulée "Bouge ton coq". Les dons sont intégralement redistribués. "Selon la difficulté que rencontrent les petites entreprises rurales, on leur donne un montant qu va jusqu'à 1 500 euros", indique John Billard, vice-président de l'association des maires ruraux de France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne