Coronavirus : des frontières de plus en plus fermées en Europe

France 2

Emmanuel Macron a expliqué au soir du jeudi 12 mars qu'il voulait "éviter un repli". Plus l'épidémie progresse, plus les pays se referment sur eux-mêmes. Plus tôt dans la journée, l'Allemagne avait installé des contrôles à la frontière avec la France.

Pour rentrer en Allemagne, il faut désormais montrer patte blanche. Ou plutôt, aucun symptôme du coronavirus. À la frontière avec l'Alsace, la police allemande interroge chaque conducteur, et prend systématiquement la température. Résultat à Strasbourg dans le Bas-Rhin : les bouchons s'accumulent. La mesure rend certains dubitatifs. "Pour moi il y a un manque, et selon moi une absence de coordination entre ces deux villes frontalières", déplore un automobiliste coincé dans les embouteillages.

Impossible de passer la frontière italienne

Décision encore plus drastique entre la France et l'Italie. À Menton (Alpes-Maritimes), deux postes frontière sont totalement fermés. Impossible de passer, à moins d'avoir une adresse italienne ou une nécessité de travail dûment justifiée. Les mêmes règles que pour tout déplacement sur le territoire italien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne