Coronavirus : des élus refusent de tenir la séance d'installation de leur conseil municipal

Illustration conseil municipal.
Illustration conseil municipal. (PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP)

"C'est totalement irresponsable de maintenir l'organisation de ces conseils municipaux", résume une élue normande.

Plusieurs maires, élus dès le premier tour des élections municipales, ont décidé d'annuler la séance d'installation de leur conseil municipal en raison de l'épidémie de coronavirus. La loi oblige les conseils municipaux à être installés avant dimanche. Certains élus ardéchois ont obtenu une dérogation pour leur permettre de quitter le confinement et de se réunir pour élire les adjoints et conseillers, rapporte jeudi France Bleu Drôme Ardèche.

Les élus demandent un report "fin juin"

Dans un communiqué, les maires de Saint-Maurice-d'Ibie et de Vanosc, Véronique Louis et Yves Boulanger, appellent le gouvernement à "stopper la réunion des conseils municipaux prévus ce week-end et de les reporter fin juin". Maintenir ces sessions serait "une faute sanitaire", pour Paul Savatier, maire de Saint-Vincent-de-Barrès qui a annulé la séance d'installation de son conseil municipal, prévue dimanche. Il a fait les calculs : "30 000 communes en France ont élu leur conseil municipal au premier tour dimanche, ce qui reviendrait à réunir 450 000 personnes d'ici dimanche, ce serait une calamité et un très gros danger", estime l'édile auprès de France Bleu Drôme Ardèche. Paul Savatier dit ne pas craindre les répercussions de sa décision.

Si la préfecture trouve que je suis hors la loi, ils viendront m'arrêter, mais s'ils n'ont pas autre chose à faire en ces temps de lutte contre le coronavirus, c'est vraiment grave.Paul Savatier, un élu ardéchoisà France Bleu Drôme Ardèche

En Normandie aussi, des élus refusent d'assister à ces séances d'installation à cause de l'épidémie. C'est le cas d'Ingrid Levavasseur, élue conseillère municipale à Louviers : "Je n'irai pas, c'est la responsabilité de chacun qui est mise en jeu, en tant que soignante je suis déjà suffisamment exposée", indique-t-elle à France Bleu Normandie (Seine-Maritime-Eure). Le conseil municipal aura pourtant lieu, exceptionnellement au Moulin, et il sera diffusé en direct sur le site internet de la ville de Louviers. À Grand-Quevilly, les nouvellement élus du Rassemblement national refuseront également de siéger : "C'est totalement irresponsable de maintenir l'organisation de ces conseils municipaux", dénonce Eve Froger.

Vous êtes à nouveau en ligne