Coronavirus : des députés veulent décaler les vacances d'été

Déplacer les vacances d'été, c'est ce que proposent 30 députés Les Républicains. Il est question de les décaler du 15 juillet au 15 septembre. Quels seraient les bénéfices ?

Les plages françaises sont toujours désertes et pourraient le rester encore longtemps. À Palavas-les-Flots (Hérault), par exemple, les pertes économiques liées au tourisme s'annoncent considérables. Pour limiter la casse, une trentaine de députés de droite a eu une idée : et si la rentrée scolaire de septembre était repoussée de quinze jours ? C'est ce qu'explique le député du Vaucluse Julien Aubert : "On propose de transformer la moitié des juilletistes en septembriens. C'est-à-dire de faire glisser les congés estivaux du 15 juillet au 15 septembre."

Une bonne idée pour certains

Avec déjà six semaines de fermeture, les restaurateurs sont à la peine. L'un d'eux, basé à Palavas-les-Flots, trouve l'idée bonne. Chaque jour qui passe avec son établissement fermé creuse un peu plus son déficit : "Ça compensera un petit peu, mais ça ne rattrapera jamais le printemps perdu. Le printemps, c'est toujours une excellente saison".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne