Coronavirus : dans le Haut-Rhin, il y a eu 38% de décès supplémentaires pendant la première quinzaine de mars, par rapport à la même période l'an passé

Evacuation d\'une personne atteinte du coronavirus depuis l\'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin) vers un autre hôpital, le 17 mars 2020.
Evacuation d'une personne atteinte du coronavirus depuis l'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin) vers un autre hôpital, le 17 mars 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)

Pendant la pandémie, l'Insee a décidé exceptionnellement de diffuser le nombre de décès par jour et par département. Dans les clusters, on remarque déjà une surmortalité.

Le coronavirus n'en finit plus de faire des victimes dans le monde. En France, la barre des 1 000 morts (recensés en milieu hospitalier) a été franchie, mercredi 25 mars. Pendant la pandémie qui frappe actuellement le pays, l'Insee a décidé exceptionnellement de diffuser le nombre de décès quotidien et par département sur son site.

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dans notre direct

Qu'apprend-on ? Qu'au niveau national, le nombre total de décès survenus entre le 1er et le 16 mars 2020 est inférieur aux décès comptabilisés sur la même période lors des deux dernières années (c'est-à-dire du 1er au 16 mars 2018 et du 1er au 16 mars 2019).

Une surmortalité déjà constatée dans les clusters

Néanmoins, et même si les chiffres de l'Insee s'arrêtent à la mi-mars, on constate d'ores et déjà une surmortalité dans certains départements, et notamment ceux qui sont les plus touchés par l'épidémie. Ainsi, lors de la première quinzaine de mars, le nombre de décès enregistrés dans le Haut‐Rhin est en hausse de 38% par rapport à la même période l'an passé. On constate une augmentation similaire en Corse-du-Sud (31%). Elle est de 16% dans les Vosges, et de 14% dans l'Oise.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Pratique. Voici la nouvelle version de l'attestation de déplacement dérogatoire à remplir pour sortir pendant le confinement

• Eclairage. Pourquoi Mayotte redoute "un tsunami" avec la crise sanitaire qui s'annonce

• Infographies. Voici les bons gestes à adopter quand on fait ses courses

• Témoignage. "Je n'ai personne sur qui m'appuyer" : le confinement "angoissant" de Lisa, enceinte de cinq mois et vivant seule avec son fils

• Vidéo. Les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Vous êtes à nouveau en ligne