Coronavirus : comment s'effectue la désinfection des transports en commun ?

franceinfo

Avec l'épidémie de Covid-19, les équipes de nettoyage s'activent pour régulièrement désinfecter les transports en commun. Avec des méthodes différentes selon les pays.

En région parisienne, les transports en commun circulent. Les mesures de protection sont affichées. Les espaces publics de transport sont nettoyés une fois par jour. Dans de nombreux pays, on va plus loin. En Espagne, à Madrid, les transports en commun sont désormais désinfectés tous les jours. En Chine, à Shanghai, une nouvelle méthode par ultraviolets est utilisée. "La méthode de désinfection traditionnelle dure de 30 à 40 minutes avec deux personnes et la méthode par ultraviolets ne prend que 5 à 7 minutes pour un bus", explique Qin Jin, vice-directeur de la société de transports publics Yanggao.

En cas de passage au stade 3, la fréquence de nettoyage sera doublée

En Corée du Sud, à Séoul, on désinfecte aussi, tout comme aux Philippines et en Turquie. À Londres (Royaume-Uni), les équipes de nettoyage sont renforcées, du produit anti-viral et anti-bactérien est utilisé et la fréquence de nettoyage est augmentée. À Paris, les agents de nettoyage ont reçu la consigne d'insister sur les zones touchées par les voyageurs. En cas de passage au stade 3, la RATP s'apprête à doubler la fréquence de nettoyage des surfaces de contact. Chaque jour, les transports franciliens assurent 10 millions de trajets.

Vous êtes à nouveau en ligne