Coronavirus : comment l’UE compte faire face

L’Union européenne se montre solidaire en cette période d'épidémie de nouveau coronavirus, mettant fin à son fameux pacte de stabilité.

L'UE a annoncé vendredi la suspension de ses règles de discipline budgétaire, une mesure inédite face aux conséquences économiques du nouveau coronavirus. "La crise sanitaire la contraint à bafouer tous les tabous, en particulier la règle des 3 % du Pacte de stabilité", explique le correspondant de Franceinfo à Bruxelles Pascal Verdeau. "Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour sauver l’économie", a affirmé la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Vers une forte hausse du déficit français ?

Les États européens peuvent désormais injecter dans leur économie autant de liquidités qu’ils le souhaitent. C’est le cas de la France, qui a fait adopter au Parlement de nombreuses mesures d’urgence. Des mesures qui pourraient faire grimper le déficit français d’environ 7 %. Bruxelles a annoncé l’assouplissement du régime des aides d’État dans le secteur de la restauration, des transports, des hôtels et des PME. Les subventions aux entreprise vont atteindre un plafond autorisé de 800 000 €.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne