Coronavirus : comment accoucher pendant le confinement ?

France 2

En cette période de confinement, les futurs pères ne sont pas toujours admis dans les maternités. Et parfois, ils sont privés d’accouchement. Des mesures de protection très strictes qui ne prennent pas forcément en compte les parents. 

Claire Riot avait tout prévu pour faire de la naissance de son enfant un jour inoubliable pour elle et son mari. Mais à l’heure du coronavirus, elle craint que la maternité refuse la présence de son mari. Elle devrait alors accoucher seule : impensable à ses yeux. "C’est la ligne d’arrivée, donc je ne me vois pas la passer toute seule. On a eu un cours sur l’importance du rôle du papa, que ce soit à l’accouchement, ou dans les suites de naissances. Donc c’est un peu dur d’oublier tout ce qu’on nous a dit sur ces sujets-là et de se dire qu’il va falloir gérer toute seule", explique-t-elle.

Des sages-femmes qui croulent sous les demandes

De plus en plus de maternité ont mis en place ces mesures de précaution, interdisant les visites et parfois la présence du père pendant l’accouchement. Une façon de limiter les sources de contamination. Mais les futurs parents ne comprennent pas toujours ces précautions. Alors certains se tournent vers des sages-femmes spécialisées pour accoucher à domicile. Et ces dernières croulent sous les demandes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne