Coronavirus : chute des vaccinations chez les nourrissons

FRANCE 3

Certains parents ont décidé de repousser la vaccination de leur bébé afin d'éviter les cabinets médicaux. Conséquence : certains nourrissons se sont retrouvés en réanimation, ce qui suscite l'inquiétude des médecins.

Des nourrissons que leurs parents ne font plus vacciner depuis le début du confinement. Avec des conséquences parfois dramatiques. À l'hôpital de Tours (Indre-et-Loire), deux bébés ont été placés en réanimation. Quatre autres sont en soins intensifs à cause de la coqueluche. Des cas inhabituels et graves. "Nous sommes très inquiets, car la vaccination reste essentielle", s'alarme Zoha Maakaroun-Vermesse, pédiatre et infectiologue au CHU de Tours.

Les risques de contamination vont augmenter le 11 mai

Depuis le début du confinement, le taux de vaccination est en chute libre : une baisse de 23% pour les 11 vaccins obligatoires dès le plus jeune âge. Alors, les médecins appellent les parents à revenir dans leur cabinet. Pour les rassurer, des précautions sont prises : pas d'attente pour les familles et présence de masques et de désinfectants. Avec les retours en crèche et à l'école le 11 mai, les risques de contamination vont, par ailleurs, augmenter.

Vous êtes à nouveau en ligne