Coronavirus : "Cette crise est bien gérée et de manière intelligente", estime Jean-François Matttei

franceinfo

Jean-François Mattei, professeur de pédiatrie et de génétique et ancien ministre de la Santé, est l'invité du 23h de franceinfo lundi 9 mars.

Jean-François Mattei a géré la crise du Sras quand il était ministre de la Santé (2002-2004) : "C'était la première épidémie due à un coronavirus qui venait déjà de Chine. Le taux de mortalité était plus élevé. Mais la période à laquelle l'épidémie est survenue nous a aidés, car on est très vite arrivés en juin et à l'été et le coronavirus n'aime pas beaucoup la chaleur".

"Je crois que cette crise du Covid-19 est bien gérée et de manière intelligente. Ce qui est bien, c'est que la réponse est graduée. Dans ce genre d'épidémie, l'ennemi est invisible et l'évolution est imprévisible. Il faut sans arrêt être sur la corde raide, en faire suffisamment sans trop en faire pour limiter les conséquences économiques", commente le professeur de pédiatrie et de génétique.

L'intelligence artificielle, "un outil" sans plus

"Il faut mobiliser tous les soignants qui doivent faire équipe. Opposer les uns et les autres est une bêtise", souligne Jean-François Mattei, membre titulaire de l’Académie nationale de médecine.

"Je n'accepte pas qu'on puisse dire que l'intelligence artificielle remplacera les médecins ou que la médecine se fera sans les médecins. C'est un outil, les chercheurs doivent rester les maîtres. Quand un malade souffre, il vient voir une personne, pas une machine", affirme l'auteur du livre Santé, le grand bouleversement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne