Coronavirus : avec "Questions pour un balcon", le comédien Noam Cartozo veut "donner du sourire" pendant le confinement

Des Parisiens à leur balcon pendant le confinement, en mars 2020.
Des Parisiens à leur balcon pendant le confinement, en mars 2020. (MATTHIEU DE MARTIGNAC / MAXPPP)

Pour tenter de changer les idées de ses voisins parisiens confinés, le comédien Noam Cartozo leur donne rendez-vous, tous les soirs, à 20h, pour un jeu : "Questions pour un balcon". Ses vidéos ont fait le tour du monde.

Tous les soirs en cette période de confinement, dans le 11e arrondissement de Paris, c’est le même rituel au 4e étage d'un immeuble. "Bonsoir la rue Saint-Bernard et bienvenue à 'Questions pour un balcon'", entonne Noam Cartozo quelques instants après la fin des applaudissements en soutien au personnel soignant. "Quel groupe a interprété 'Hôtel California'?", interroge notamment le comédien qui pose ainsi des questions à ses voisins depuis une semaine et demie. 

Des sponsors offrent des cadeaux 

Les réponses fusent aux fenêtres. Le premier voisin qui répond fait remporter un point à son équipe, les numéros pairs de la rue étant opposés aux numéros impairs. Et comme dans le vrai jeu télévisé "Questions pour un champion", il y a des cadeaux à gagner. "Au début, je leur offrais symboliquement des rouleaux de PQ et des pâtes mais depuis que la vidéo a fait le buzz sur Internet, des sponsors se sont greffés à mon jeu. Je peux maintenant offrir des courses à domicile ou des cadeaux dont les bénéfices sont reversés aux hôpitaux de Paris", relate Noam Cartozo. 

Contacté par des médias du monde entier

Dans son appartement de 30m², Noam Cartozo est confiné, comme la moitié des humains. Et c’est peut-être pour cela que son jeu a un succès international. Il a, en effet, été contacté par des radios du monde entier. "C'est complètement vertigineux. C'est un jeu où je gueule comme un poissonnier et ça fait le tour du monde. Eh bien tant mieux, mon but c'est d'aider les gens, de leur donner du sourire", relate le comédien qui ne réalise pas vraiment.

Son souhait le plus cher est que le jeu s’arrête. “Ca voudra dire qu’on peut sortir de chez nous”, explique Noam Cartozo. 

Voir cette publication sur Instagram

Ça part en vrille avec les voisins dans cette session #QuestionsPourUnBalcon #QPUB Des cadeaux à gagner dans le live tous les soirs 20h sur instagram.com/noamcartozo

Une publication partagée par Noam Cartozo (@noamcartozo) le

Vous êtes à nouveau en ligne